A la découverte de l’Assomption de Conflans

Celeb_ConflansDécouverte pour certains, re-découverte pour d’autres, nous nous sommes retrouvés à Conflans en Assomption dans cette grande œuvre de solidarité pour les sans-abris.

Le groupe Fraternité Assomption Denfert s’est joint aux habitués du bateau « Je sers » pour l’Eucharistie présidée par les frères Yves et Willy. La chapelle, ici une péniche, a marqué plus de l’un d’entre nous par la foi et la confiance de ses fidèles. La Vierge de Lourdes, Saint Joseph, Sainte Thérèse de Lisieux, Saint Nicolas patron des bateliers, tous sont l’objet d’une grande ferveur.

Qui dit bateau « Je sers », dit aussi partage du repas de midi avec de nombreux sans-abris, majoritairement tibétains, et les habitants des péniches. Nourriture généreuse, sourires traduisant la joie de nous accueillir pour ceux qui ne parlent pas français, nous déjeunons tous ensemble dans un esprit de fraternité insufflé par les religieux et les Petites Sœurs de L’Assomption, partie prenante dans cette œuvre.

Chacun a sa tâche et c’est avec une rapidité étonnante que les tables sont préparées et débarrassées et la salle remise en état malgré la centaine de couverts. Une tonne de nourriture est récupérée tous les jours et donnée gratuitement !

La communauté nous réunit enfin pour se présenter et nous parler de cette œuvre pas tous les jours facile à animer. Faire advenir le Règne du Christ, c’est donner une dignité à ces personnes qui vivent ou ont vécu une grande précarité.

Une pensée sur “A la découverte de l’Assomption de Conflans

  • 5 juin 2015 à 11 h 00 min
    Permalink

    Belle idée, bel article. Une réponse vivante aux défis de notre actualité. Ici en RD Congo, il est difficile de comprendre pourquoi l’Europe ferme aussi soigneusement ses portes aux immigrés. Certains africains vont jusqu’à préférer mourir aux portes de nos pays plutôt que de rester dans le leur… Posons-nous les bonnes questions, avec l’aide du Saint Esprit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.