Alliance peut-il se conjuguer avec Vacances ?

Il faut croire que oui, si on écoute les 18 participants du séjour d’août 2020 à St Jean de Bassel. Un groupe hétéroclite, comme on les aime à l’Assomption, qui a vécu une belle semaine, tout simplement, comme une grande famille.

Le cadre, la région et le climat ont bien aidé : accueil chaleureux des sœurs de la Divine Providence et surtout de Guillaume et Céline qui travaillent là-bas avec tout leur cœur ; de belles balades, un parc immense et soigné ; un jardin extraordinaire qui nourrit en fruits et légumes toutes les sœurs et l’accueil (ce qui fait qu’on a été super bien nourri, pour un prix très modeste. On n’en revenait pas !) ; une belle région avec un riche patrimoine. En plus, il a fait beau et chaud.

Au-delà de ce cadre idyllique, le groupe a appris, quasiment sans effort, à s’organiser, à partager, à prier, à jouer, rire et chanter. On a eu l’impression d’une vie limpide et calme, qui coulait toute seule. Pourtant, cela avait été décidé un peu tardivement, suite aux événements 2020. Chacun s’y est mis, même si Nathalie, Bernadette et Jean-François se sont plus investis dans la préparation et l’animation.

La prière en deux temps, office le matin et eucharistie en fin d’après-midi a rythmé les journées. Tout au long de la semaine, secrètement, chacun/e bénéficiait d’un ange gardien et était l’ange gardien de quelqu’un. Cette petite expérience simple a marqué les participants et a ouvert les cœurs. Quelques temps fraternels de réflexion ont été bienvenus ainsi qu’une belle conférence de Jean-François Petit, ouverte à l’extérieur, « Qu’avons-nous appris de l’épidémie ? » Après l’expérience et les douleurs de la pandémie, nombreux étaient ceux et celles qui avaient besoin d’en parler et de sentir des pistes solides d’espérance.

 

Les journée passaient très vite. Au programme, toujours facultatif, et dans le respect de chacun :
• Découverte d’un plan incliné, un énorme bac qui fait ascenseur et qui permet aux péniches et bateaux de plaisance d’économiser 17 écluses en 3,8kms. Merci Seigneur pour la créativité et l’inventivité des humains !
• Promenade à travers des paysages et d’ingénieux villages lorrains. Merci Seigneur pour la beauté de ta création !
• Visite du musée Chagall à Sarrebourg, avec son fantastique vitrail. Merci Seigneur pour le don des artistes et ce qu’ils font découvrir de Toi !
• Cueillette des mirabelles, débroussaillage du jardin, baignade dans l’étang. Merci pour la nature et ses dons !
• Jeux de société et partage entre tous. Merci Seigneur pour le don des frères et des sœurs !
• Relaxation simple dans le parc, merci Nathalie…
• On ne peut oublier la sieste ou temps calme ; on était en vacances, pas en session. Certains/nes sont arrivés fatigués et avaient besoin de repos et finalement…. les autres aussi 😊.

 

         

J’aimerai conclure ces quelques lignes par un petit commentaire personnel. Je suis très sensible à la qualité de la fête. Le dernier soir, bien sûr, on a fait la fête : immense barbecue, feu de camp, veillée, poèmes et chants. On était bien ensemble, on n’avait même pas besoin de beaucoup parler, on a passé une très bonne soirée. Un tel climat, simple et chaleureux ne se décrète pas, il se vit et reflète la qualité de ce qui a été vécu entre les personnes. Tout d’un coup, pas forcément à tous les coups, c’est donné et ça s’accueille comme la grâce de la fraternité. La qualité de la fête reflète le vécu commun et l’ouverture des cœurs. Merci à chacun, chacune des participants pour tout ce qu’il a donné pendant cette semaine.

 

PS : un petit bonus avec cette vidéo qui reprend en partie le texte et les images ci-dessus puis nous donne à entendre des témoignages des participants suivi d’un autre bonus avec un diaporama proposé par Michèle PETIT.

 Christine Gilbert
Dessin : Michèle Biborade

 

cette dernière vidéo est de Michèle PETIT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.