Chapitre général de 2011 : L’Alliance laïcs-religieux

Convictions

  1. Depuis 2005, une avancée significative dans l’Alliance laïcs-religieux est manifeste. Il existe différentes façons de vivre cette alliance : la convivialité, la prière, le service, la mission. Le charisme de la Congrégation et ses orientations fondamentales entrent de plus en plus dans la vie des laïcs. C’est une source dynamique pour les communautés et un enrichissement mutuel pour tous. Ce Chapitre général peut être l’occasion de faire un pas de plus.

Propositions

  1. Ce Chapitre définit un laïc assomptionniste comme une personne qui s’engage à vivre sa vocation baptismale et la mission qui en découle, en Assomption, dans l’Eglise et la société.
  2. Le Chapitre général demande qu’un Chemin de vie soit établi par la Commission internationale laïcs-religieux pour les laïcs assomptionnistes. Ce Chemin de vie, inspiré par l’esprit de l’Assomption, devrait inviter à vivre les dimensions fondamentales suivantes :
  • la vie en communauté fraternelle : en famille, dans le travail, entre laïcs et avec les religieux ;
  • la vie apostolique : dans les champs privilégiés comme la pastorale des jeunes et les vocations, la solidarité avec les pauvres, la promotion de la justice et de la paix, l’évangélisation, la famille, les paroisses, l’éducation et la communication ;
  • la vie selon l’Esprit : vivre dans l’esprit des Conseils évangéliques et des Béatitudes ;
  • la vie de prière : nourrie au quotidien, personnelle, en famille, et partagée avec son groupe et une communauté religieuse.

Structure

  1. Une organisation est nécessaire pour une meilleure communion laïcs-religieux.

Le Chapitre général demande que :

  1. Des tandems laïcs-religieux soient mis en place ou renforcés dans chaque groupe local, ainsi qu’au niveau national et provincial. Dans la mesure du possible, que les laïcs se retrouvent autour d’une communauté et qu’ils puissent être accompagnés.
  2. Une Commission internationale soit renforcée, qu’elle soit chargée de l’élaboration et la mise en œuvre du Chemin de vie, d’établir un programme de formation et un plan de communication, de dégager des pistes adaptées à chaque réalité locale pour financer la mise en place de l’Alliance et aider à déterminer des missions partagées.
  3. L’Assomption reconnaisse la réalité des laïcs assomptionnistes dans la Congrégation, comme membres de notre Famille.
  4. Une structure juridique et canonique soit reconnue pour permettre aux laïcs assomptionnistes, qui en feront la demande, de se constituer en association de fidèles au sein de chaque Province avec l’autorisation du Supérieur général.

150. L’Assomption s’engage à soutenir les laïcs assomptionnistes dans les missions qui leur seraient confiées.