"Chercher Dieu et veiller sur l'homme" à Montpellier

montpellier 210314“Chercher Dieu et veiller sur l’homme” selon l’esprit du Père Emmanuel d’Alzon. C’est à partir de ce thème qu’une récollection a été proposée aux amis montpelliérains de l’Assomption, samedi 14 mars 2015 par des laïcs (Agnès et Alain) en lien avec Sr Christine, religieuse de l’Assomption, et le P. Michel Carrière.

Le F. Jean-Michel Brochec, assomptionniste et supérieur de la Communauté de Nîmes, nous a fait l’amitié de répondre présent pour cette journée et a animé la récollection en axant son exposé sur la défense des droits de Dieu et sa finalité, la création de l’homme à l’image et à la ressemblance de Dieu, la nécessité en conséquence de prendre soin de l’homme et le besoin pour nous tous de chercher Dieu, et des moyens pour y parvenir.

La défense de l’Église est importante pour le Père d’Alzon car elle défend les droits de Dieu sur terre. Cela passe par la défense des libertés des hommes, le Christ ayant voulu restaurer la dignité originelle de ceux-ci. L’homme a été créé, selon les écritures, à l’image et à la ressemblance de Dieu. La ressemblance ayant été perdue par la faute originelle, Jésus-Christ est venu sur terre pour nous permettre de la retrouver.

Il nous faut donc imiter Notre Seigneur pour rechercher la ressemblance à Dieu, ce qui suppose une attention particulière à notre prochain et aux plus défavorisés pour contribuer à restaurer en nous tous la dignité de fils de Dieu. A travers Jésus fait chair, nous confessons un Dieu vulnérable qui est venu assumer notre vulnérabilité, expression de son amour pour l’être humain, et notamment les plus fragiles. En conclusion, nos actions, même les plus modestes, font progresser vers la connaissance et la proximité de Dieu.

Le Pape François a récemment rappelé que la découverte du Seigneur passait par celle de l’exclu.

À la suite de cet exposé très dense, au sein de trois groupes d’une dizaine de personnes, chacun a médité sur la portée de l’enseignement de Jean-Michel ; cela a permis des échanges fructueux portant sur la défense de l’homme, notamment les plus vulnérables, et des enfants, ainsi que la nécessité de notre implication auprès des plus fragiles.

La journée s’est clôturée par un repas partagé entre les Amis de l’Assomption qui avaient pu se libérer, après avoir remercié le Christ en prenant part à l’Eucharistie paroissiale et en nous donnant à nouveau rendez-vous pour partir prochainement sur les pas du Père d’Alzon.

Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.