En terre héraultaise

160712pelealzonCe mardi 12 juillet fut une journée sur les pas du P. d’Alzon en terre héraultaise. La matinée se passa à Montagnac, paroisse de la famille d’Emmanuel d’Alzon où il prêcha la fête de l’Assomption l’année de son ordination.

D’abord, le moulin de Roquemengarde, datant du XIème siècle, sur les bords de l’Hérault, duquel des canalisations permettaient d’alimenter des pièces d’eaux du château de Lavagnac surnommé le Petit Versailles du Languedoc.

Puis ce fut la visite guidée, par un descendant d’un des membres du personnel de la famille, des cours, du rez-de-chaussée et de la chapelle de ce patrimoine historique en délabrement entre deux projets immobiliers. C’est à l’âge de 6 ans qu’Emmanuel d’Alzon arriva dans le domaine de la famille de Faventines, qu’avait hérité sa mère et c’est de là qu’il partit de nuit pour rejoindre le séminaire de Montpellier.

Enfin, ce fut le pique-nique dans le domaine de La Conseillère, avec une dégustation de la cuvée du P. d’Alzon 2015, lancée par la famille de viticulteurs descendants de la famille d’Alzon.

L’après-midi fut consacrée à Lamalou-Les-Bains, lieu de cure et de convalescence du P. d’Alzon mais aussi d’apostolat auprès des autres malades. Une évocation de cette période et la célébration dans cette chapelle de Notre-Dame de Pitié – dont il fut l’inspirateur de la construction et de laquelle il participa à l’inauguration quelques temps avant son décès – permirent de saisir l’importance de cette épreuve traversée par notre fondateur et la façon spirituelle dont il l’a vécue.

La soirée fut passée avec les Augustins et les Religieuses de l’Assomption de Montpellier qui nous accueillirent pour un temps de partage et de repas, en compagnie d’une dizaine d’amis de l’Assomption liés aux paroisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.