Reconnaissance canonique de l’Alliance assomptionniste

Le supérieur général des Assomptionnistes, le P. Benoît Grière vient de reconnaître canoniquement notre association Alliance assomptionniste comme « association de laïcs assomptionnistes ».

Le 15 août dernier, suite au vœu en ce sens de notre assemblée générale constitutive de mai, notre président lui avait écrit afin de lui demander cette reconnaissance rendue possible par le dernier Chapitre général des assomptionnistes. Le Conseil général plénier, qui s’est réuni à Rome du 1er au 10 décembre avait mis à son ordre du jour la question de la reconnaissance.

« L’avis a été favorable à l’unanimité », nous annonce le P. Benoît Grière dans une lettre datée du 11 décembre. En conséquence en vertu de la Règle Capitulaire n° 195 f, je reconnais l’Association Alliance Assomptionniste comme étant une association de laïcs assomptionnistes. »

Les membres de l’association « sont associées d’une manière particulière à la vie et au charisme de notre congrégation, souligne le P. Grière. Elles participent à sa mission et partagent la spiritualité des Augustins de l’Assomption ». « Un devoir de solidarité réciproque nous lie l’un à l’autre », ajoute-t-il.

Par ailleurs, la congrégation a entrepris une réflexion sur la reconnaissance par le Saint-Siège de l’ensemble de Alliance assomptionniste. À terme, l’Alliance pourrait ainsi être reconnue comme une association publique de fidèles laïcs qui fédérerait toutes les associations provinciales dans une seule association de droit pontifical.

Cette reconnaissance canonique est une nouvelle étape dans l’Alliance afin de donner corps au rêve du P. Emmanuel d’Alzon, fondateur des Assomptionnistes, qui, dès les débuts de sa congrégation imaginait « une Assomption faite de laïcs et de religieux pour porter dans le monde de son temps la passion du Règne de Dieu ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.