L'UEA s'installe à Strasbourg en décembre

UEA 2014_v3.inddIl y a beaucoup à apprendre sur le dynamisme du dialogue dans l’histoire des Strasbourgeois.

“Strasbourg, cœur de dialogue”, c’est le thème de la prochaine Université Européenne Assomptionniste (UEA) qui se déroulera à Strasbourg, du 4 au 7 décembre 2014, au Centre Culturel Saint Thomas, 2 rue de la Carpe Haute.

Que l’on soit Alsacien, Lorrain, Lyonnais, Parisien ou Bruxellois, cette invitation s’inscrit dans un programme de formation et de rencontres sur l’apprentissage au dialogue dont ont besoin nos sociétés écartelées, nos cultures déracinées, nos spiritualités diluées, nos religions divisées.
De par sa longue expérience, Strasbourg peut témoigner de sa volonté de construire du neuf par le dialogue. Son histoire a été tourmentée jusqu’à l’excès. Pourtant elle a su s’inscrire dans l’originalité concordataire, se rendre apte à l’inter-religieux, s’enrichir dans l’interculturel et manifestement s’ouvrir à l’Europe.

Son programme est plein de promesses en ce sens. Il n’est pas seulement un enseignement magistral, mais, avant tout, il se veut un apprentissage du dialogue par l’expérience et la rencontre. Vous retiendrez notamment :

  • Etienne Uberall : « En situation de dialogue interreligieux »,
  • François Wernert : « Une culture de dialogue »,
  • Bernard Xibaut et Anne-Sophie Guerrier : « Le Concordat vécu »,
  • Jean-Christophe Ploquin de La Croix : « Le dialogue et l’Europe », suivi d’une table ronde avec Jacques Fortier, Bernard Senelle et Xavier Loppinet.
  • Marie-Claude Blenner et Jean-Jacques Bonsirven : « L’expérience de dialogue en aumônerie d’hôpital »,
  • Jean-Yves Fischach et Véronique Vignon avec leur film : « Vivant jusqu’à la mort »,
  • Agnès Ackert : « Dialogue avec l’univers ».

Pour s’inscrire : uea-assomption.cef.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.