Un week-end de retraite avec les écrits de Madeleine Delbrêl

rdg2015Du 5 au 7 juin dernier, une retraite a été organisée et s’est déroulée, à quelques kilomètres d’Avignon, à Rochefort-du-Gard (rupe fortis) dans ce magnifique sanctuaire de Notre Dame de Grâce construit en 798… par Charlemagne. Il avait édifié cette chapelle, initialement dénommée « Notre Dame de Victoire », pour honorer Pépin le Bref, son père, et ses succès sur les Arabes musulmans.

Ce sanctuaire a connu une grande notoriété au cours de l’Histoire et rappelons que le Père d’Alzon y a organisé de nombreux pèlerinages (à pied depuis Nîmes). Augustins et laïcs de l’Assomption s’y sentent donc « un peu chez eux ».

Quoi qu’il en soit, cette retraite – préparée par Corinne et Paul Filippi pour la partie spirituelle (préparation des offices, chants et psaumes), et par votre serviteur pour la partie beaucoup plus matérielle – a été en tout point une réussite. Il est vrai qu’elle a été menée et dirigée de main de maître par le P. Thibault Van Den Driesche, assomptionniste en communauté à Nîmes.

Il nous a fait connaître en détail les écrits – et ils sont nombreux – de Madeleine Delbrêl (1904-1964), cette assistante sociale convertie à l’âge 20 ans. Elle aura consacré pratiquement toute sa vie à s’occuper des pauvres ; une de ses nombreuses publications s’intitule d’ailleurs « Nous autres, gens des rues ».

Cette fin de semaine aura été une découverte pour beaucoup d’entre nous ; à la fois découverte de ce site d’exception et découverte de Madeleine Delbrêl, grâce au P. Thibault.

Merci donc aux quinze participants du groupe.

Michel Charrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.