La Bible, les récits fondateurs

Ce dimanche 18 décembre, rencontre au Cent Quatre dans le 19e arrondissement dans cet établissement culturel et artistique que nous découvrons en venant visiter l’exposition sur « la Bible, les récits fondateurs ». Le P. Sylvain Gasser, assomptionniste, partie prenante de cette aventure, est parmi nous pour présenter d’abord ce lieu insolite précédemment service municipal des pompes funèbres devenu depuis 2008 ce centre culturel.

Cette exposition a captivé le groupe par son originalité, sa pédagogie et son professionnalisme. C’est un projet de Bayard Jeunesse alliant textes bibliques et dessins animés : 35 épisodes de l’Ancien Testament. Pour les réalisateurs, Serge Bloch et Frédéric Boyer, c’est une aventure passionnante. Cette passion, on la ressent dans l’organisation de cette exposition mêlant murs tapissés de dessins et salles dédiées à la projection de vidéos telles Caïn et Abel, Samson et Dalila.

Cette Bible connait un grand succès notamment aux USA, en Corée et au Japon. Elle est en cours de traduction dans 13 pays. Pour imaginer ce que fut la Tour de Babel, nous avons monté 75 marches (ce n’est pas énorme !) pour découvrir la vidéo dédiée à cette tour avec un clin d’œil particulier pour Paris avec sa tour Eiffel. Elle est représentée sur une carte postale au sommet d’une tour de Babel telle qu’on pourrait l’imaginer au XXIe siècle.

Pour conclure, des photos pleines de réalisme sont exposées, photos d’exode liées à la guerre car malheureusement l’exode, ce n’est pas le fait que de l’Ancien Testament. Des regards remplis de peur, que ce soit lors de la seconde guerre mondiale ou plus récemment ceux de réfugiés politiques, ils nous renvoient à ces personnes déracinées arrivant dans nos pays, apeurées. Ces photos mettent en valeur le lien entre la bible et nous.

“Raconter la Bible, c’est toujours aussi raconter le monde dans lequel nous vivons. On y parle de migrations, guerres, jalousie et pouvoir. On y évoque meurtre, fratricide, trahisons, amours”. Ce témoignage conclura ces deux heures durant lesquelles nous avons été plongés dans cette relecture des grands récits bibliques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.