Le Père d’Alzon au milieu des religieux et des laïcs au noviciat de Juvisy la samedi 4 avril 2018

  

Une rencontre d’ une vingtaine de laïcs et de religieux a eu lieu au noviciat de Juvisy le samedi 14 avril autour de la vie de Emmanuel d’ Alzon, fondateur des augustins de l’Assomption et des oblates de l’Assomption. Les novices en stage à la communauté de l’ Arche de Jean Vannier, une semaine, étaient absents.

Le matin, le Père Marie Bernard Kientz de la communauté Denfert Rochereau, nous a apporté des éléments nouveaux sur le parcours d’Emmanuel d’Alzon (23 août 1810 – 21 nov. 1880)  à partir de d’écrits spirituels  (majoritairement des lettres à sœur Marie Eugénie) et par sa propre expérience de pèlerinages ” sur les pas du Père d’Alzon” vécus en tant que maître des novices. Le P. Marie Bernard a cotoyé  longtemps le P. Jean Paul Muzet, aujourd’hui décédé, archiviste et historien passionné et passionnant de la congrégation qui a édité de nombreux écrits du fondateur.

Après la première intervention de P. Marie Bernard, nous avons échangé en petits groupes sur ” Le charisme de l’Assomption dans les actes du chapître général 2017″.

Trois des étudiants du foyer de Juvisy nous ont rejoint au moment du buffet partagé, bien garni.

L’après midi s’ est poursuivi avec la joie de découvrir un montage diapo préparé par les laïcs Céline et Lilian, qui survolait des lieux chargés de l’histoire du Père d’Alzon:  l’hôtel de la Condemine au Vigan, son lieu de naissance; le château de Lavagnac où il vécut enfant;  la chapelle du château, où il a célébra sa première messe en famille;  le collège de l’Assomption de Nîmes première oeuvre de la congrégation avec d’emblée l’implication de laïcs; le “palais” épiscopal de Nîmes où il ne voulut pas habiter en tant que vicaire général, et bien d’autres lieux….

Ensuite le P.Marie Bernard a fait une intervention sur le seconde partie de ce parcours interpellant et inspirant. Après une relecture des petits groupes du matin, nous nous sommes séparés, édifiés par cet esprit assomptionniste renouvelé en nous.

         

Voici quelques mots représentatifs de la personnalité de notre fondateur et de sa vie spirituelle:

* Seigneur, aie pitié de moi;  je n’ ai été ni réglé, ni doux, ni fervent ” “En dormant (alors que je dormais), Seigneur vous m’attendiez ”

* A propos de sa première fondation:  ” Dieu veut que je me tienne prêt pour quelque chose que je ne sais pas dans le détail”  ” Ma volonté n’y est pour rien;  je suis prêt à tout, il faut laisser Dieu agir…” “Quelque chose s’ est opéré, c’ est Lui qui l’ aura fait.”

* Face aux adversités et aux fatigues: ” Je romprai mais je ne plierai pas” ” Dieu me tire bien fort à Lui ”

* Toute sa vie durant : ” Ce que nous n’ avons pas fait, il faut que nous le fassions”.

* Au moment de sa mort, aux proches qui l’ entouraient:  ” Je vous embrasse “Dites à tous les religieux, je les embrasse”” Dites aux prêtres diocésains, je les embrasse” ” Dites aux domestiques, je les  embrasse”.

*Juste avant de mourir, il  pleura un instant puis se mit à sourire. Il  murmura le rosaire et lors du 4ème  mystère glorieux, celui de l’Assomption de Marie, il poussa un dernier cri: ” Mon Jésus”

QUE VIVE L’ ASSOMPTION  Michèle  laïque

Une pensée sur “Le Père d’Alzon au milieu des religieux et des laïcs au noviciat de Juvisy la samedi 4 avril 2018

  • 17 avril 2018 à 4 h 59 min
    Permalink

    Une formation très intéressante, qui nous a rendu le père d’Alzon proche en humanité. Merci à Marie Bernard et à la communauté, et aux laïcs qui ont organisé cette rencontre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.