Halte Spirituelle du Pèlerinage National à Lourdes du 11 au 16 août 2018

Au cœur du pèlerinage national du 11 au 16 août 2018, l’Alliance Assomptionniste a proposé aux laïcs proches de l’Assomption de vivre un temps de ressourcement appelé « Halte Spirituelle », tout en vivant les grandes cérémonies du Pèlerinage National chaque matin.

Les temps de réflexion ont été guidés par le Père Nicolas Tarralle, suivis de temps de partage.

Le thème choisi était : « A Lourdes, aimer le Christ, aimer Marie, aimer l’Église : en nous abreuvant à la source de Vatican II avec Bruno Chenu. »

Nous avons découvert à travers les nombreuses activités du Père Bruno Chenu, sa passion pour des thèmes tels que l’Eglise, l’œcuménisme et les théologies du tiers monde.

Nous avons apprécié la réflexion de Bruno Chenu sur le visage : il est le lieu de la manifestation de Dieu pour les humains et le regard de Jésus renvoie à sa Parole ; l’Evangile évoque quantité de regards.

Fin observateur de la vie ecclésiale, Bruno nous invite à partir à la recherche les traces de la présence du Christ dans les visages contemporains de l’Eglise et des pauvres.

Pour Bruno Chenu, l’Eglise fait vivre un chemin de conversion personnelle, collective et confessionnelle. Sa mission est toute orientée vers le Royaume, l’Eglise n’est pas elle-même sa propre fin.
Nous découvrons à travers ses écrits qu’il a eu une vision prophétique de l’église.

A la lumière des exposés de Nicolas, nous avons pu échanger en petits groupes à propos de questions telles que :

« Quel visage le Christ m’a-t-il déjà montré qui m’éclaire encore aujourd’hui ? »
« Quelles sont mes deux ou trois belles expériences d’Église les plus marquantes ? »

La sensibilité de Bruno Chenu pour des églises afro-américaines (à travers l’action du pasteur Martin Luther King), nous ont permis de profiter de temps de respiration en écoutant des negro-spirituals qui sont le cri d’un peuple qui découvre que la Bible est un récit de libération.

Le dernier jour, notre groupe a pu prolonger sa prière commune en parcourant le chemin des signes de Lourdes : le signe de croix, la lumière, l’eau et le rocher.

Merci à Nicolas Tarralle, Corinne et Paul Filippi, pour ce temps précieux de convivialité et d’approfondissement de la foi.

Marité et Antoine FAURIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.