formation « Psychologie et spiritualité » à Athis-Mons

C’est sous un soleil timide de printemps encore frais mais bien fleuri qu’une quinzaine de laïcs et prêtres assomptionnistes se sont retrouvés à Athis Mons chez les Frères des Écoles Chrétiennes, pour vivre le troisième volet de la formation « Psychologie et spiritualité » proposée par Bernard FRANOT (psychologue) et Jean François PETIT (philosophe).

Comment vous raconter ces deux journées passionnantes et fructueuses sans « dévoiler » les nombreuses découvertes que nous avons faites ensemble ?

Après avoir travaillé sur nos représentations, exercé notre écoute de l’autre (volet 1) et réfléchi sur la connaissance et l’estime que nous avons de nous-même (volet 2), nous avons planché cette fois sur la gestion des relations interpersonnelles, en particulier lors des situations de conflits. Petit exemple soft mais bien assomptionniste, proposé par Fabrice : les religieux étudiants de la communauté de Nairobi veulent des repas plus variés tandis que le cuisinier privilégie la cuisine locale… Conflit de besoins ? Conflit de valeurs ? Comment résoudre la question ? Rester dans le cadre ? En sortir ?…

La pédagogie ludique et interactive de Bernard, ses nombreuses anecdotes, nous ont permis d’ancrer de nouvelles connaissances, et convaincu de certaines techniques efficaces mais loin d’être innées, comme celle du « gagnant/gagnant ». Les interventions, toujours justes et à propos de Jean François, pointant les liens avec l’Évangile, notre vie de croyants en Église et les enjeux sociétaux actuels, se sont ajoutées, constituant une vraie boite à outils pour comprendre et vivre nos relations familiales, professionnelles, paroissiales, associatives, communautaires. A l’heure où notre pape François, relayé par La Croix et Pèlerin, nous appelle à Réparer l’Église, cette boite à outils s’avère particulièrement nécessaire !

Nathalie JOLIVET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.