La fraternité partagée

Après le repas pris ensemble, laïcs et religieux, lors de notre dernière rencontre à Denfert, Bernard Jouanno nous a annoncé son départ de la communauté de Denfert pour rejoindre celle d’Albertville où il pourra respirer l’air pur de la montagne et retrouver d’autres frères. Il a tenu à remercier les participants de l’avoir accompagné durant sa mission à Denfert.

Puis, c’est autour du Père Marie-Bernard Kientz que nous nous sommes retrouvés pour un partage de la lettre sur la fraternité du Père Général, Benoit Grière, « Il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ».

Voici quelques affirmations de cette lettre qui ont retenu notre attention :
– Le père d’Alzon recommande que chacun trouve sa place dans la vie fraternelle basée sur la franchise, le pardon, la simplicité.
– L’Église a des frontières mais le Royaume de Dieu n’en a pas.
– Les laïcs comme les religieux sont appelés à la fraternité. Notre vie fraternelle est fondée sur la foi. Le pardon construit la fraternité et tous les hommes sont appelés à être frères.
– La fraternité laïcs-religieux est un signe du peuple de Dieu en s’acceptant comme des frères.

En conclusion, Marie-Bernard, avec un grand sourire, affirme que la fraternité dépouille et rend heureux. Soyons des frères, des frères joyeux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.