Réparer l’EGLISE : enquête La Croix / Le Pèlerin par Dominique GREINER

Ce jeudi 20 juin à EVRY chez nos soeurs orantes, se sont retrouvées les communautés d’EVRY et JUVISY, ainsi que des laïques associées aux orantes autour des pères Jean Louis VINCENT et Dominique GREINER, rédacteur en chef de LA CROIX venu spécialement de Paris pour nous faire un premier bilan du questionnaire proposé par LE PELERIN et LA CROIX sur le thème « réparons L’EGLISE ».

 

Nous avons débuté notre soirée par l’office au cours duquel l’évangile du jour faisait écho au thème abordé. « Dieu sauve » mais qui ? ou quoi ? nous demanda Dominique … et bien il nous propose une piste de réflexions…

« Dieu vient sauver nos capacités, nos talents, nos fragilités pour les fortifier, les mettre en exergue pour grandir dans la foi au service de nos frères, et sœurs en Christ et en humanité ».

 

Une bien belle introduction à ce temps de partage où tous, nous avons écouté « religieusement » les ressentis du « cœur battant de l’EGLISE » (à savoir les lecteurs des deux journaux, des chrétiens globalement engagés, ou se sentant proches des chrétiens) mais pas forcément représentatif du catholicisme en France.

Au delà de l’engouement des réponses qui attend écoute véritable et réponses engagées… la responsabilité de médiateur, que sont ces deux quotidien et hebdomadaire, prend tout son sens.

 

Dominique sent le poids de la responsabilité et de l’implication en terme de réponse à apporter à toute cette communauté éclectique qui fait l’EGLISE et qui a qualifié cette période traversée de tsunami, tempête, écœurement …mais qui, malgré tout, ESPERE en parlant de moment de vérité, de grâce, d’EXODE de temps du désert pour mieux repartir… pour faire corps avec une EGLISE à « rebâtir » mais différemment !??

Appel et cri de détresse des laïcs dont bon nombre de personnes ne se sentent pas ou peu écoutés par leur prêtre ou évêque. Ces frères et sœurs souhaitent une plus grande proximité entre laïcs et religieux pour travailler ensemble à l’édification du royaume de Dieu.   Pansons donc nos plaies !

 

Les événements marquants des derniers mois ont été, pour une partie des sondés, traumatisants avec les nombreuses affaires médiatisées (à l’extrême ?) l’affaire Barbarin/Preynat, le documentaire sur Arte avec les religieuses abusées, les livres Sodoma, et de Sœur E MARGRON mais toujours ces lueurs d’espérance ici et là avec des faits marquants comme les messages du Pape François, les JMJ de Panama, les 19 martyrs d’ORAN béatifiés (dont une petite sœur de l’assomption !!).

 

Certains quittent l’Eglise catholique pour rejoindre (non sans un certain déchirement) une autre Eglise… luthérienne réformée car plus ouverte aux femmes à leur place, les pasteurs – mariés-, la structure plus simple sans hiérarchie etc…, ou rompt le lien avec le lieu (église et communauté locale ) mais pas leur relation à Dieu.

 

A quoi donc se raccrocher ? Les consultés sont habités par la FOI coûte que coûte en Jésus, en son Père, en l’action de l’ESPRIT SAINT. D’aucuns puisent leur réconfort dans la Parole de Dieu qui se fait aide et élément précieux pour vivre de sa FOI ; d’autres se rattachent à l’EGLISE aux figures emblématiques telles que le curé d’ARS, Ste Thérèse de Lisieux etc… le petit peuple de Dieu a soif de se rassembler en communauté pour retrouver un lien.

 

Parmi tous ces abus, Dominique nous a rappelé (et inspiré par les propos du pape François) le danger du CLERICALISME, qui, est en fait,  un péché grave contre l’ESPRIT et une négation de la grâce baptismale.

 

Enrichis d’avoir eu part et le privilège des premiers résultats de cette enquête  et presque surpris de l’heure qui tourne (nous attendons une suite !!… Dominique à bon entendeur ?!…) nous avons partagé autour de nos 2 pasteurs (sans jeu de mot volontaire promis !..) les mets salés et sucrés préparés par chacun d’entre nous.

 

Nous nous sommes séparés avec cette certitude (pour ma part, d’où les phrases soulignées …) que ce dont nos frères et sœurs manquent et aspirent dans leurs communauté, est bien présent à l’ASSOMPTION. Nous avons cette richesse de pouvoir travailler ENSEMBLE laïcs et religieux pour l’avènement du royaume et du règne de DIEU où la hiérarchie n’a pas sa place, où les religieux ne dominent pas dans leurs rapports avec les laïcs et inversement !!

Une nouvelle Eglise en marche… qui existe déjà au cœur des communautés et de nombreux ponts vivants ou à bâtir au sein de l’assomption !! Alors n’ayons pas peur !!!

 

« PRENEZ UN CŒUR GRAND COMME L’EGLISE , CET OCEAN OÙ DIEU A MIS SES TRESORS »         et

 « LA CAUSE DE L’EGLISE C’EST LA CAUSE DE DIEU, DE JESUS CHRIST ET DE L’HUMANITE SANCTIFIES . IL N’Y A PAS DE CAUSE PLUS BELLE QUE CELLE-LÀ » (VP Emmanuel d’ALZON)

 

Céline ALBINET LAURENCIN

2 pensées sur “Réparer l’EGLISE : enquête La Croix / Le Pèlerin par Dominique GREINER

  • 23 juin 2019 à 22 h 47 min
    Permalink

    Merci Céline de ce résumé intéressant sur les premiers résultats du sondage Réparons l’Eglise “. Espérons qu’il y aura une suite ! Une phrase me gêne, quand tu parles de lueurs d’espérance et que tu évoques aussitôt le suicide de jeunes prêtres… Même si tu écris que cela nous bouscule, cela ne fait pas partie de nos espérances…

    Répondre
    • Admin ASSO
      25 juin 2019 à 21 h 30 min
      Permalink

      Bonsoir Nathalie
      Merci pour ta remarque justifiée.
      J’ai pris sur moi de supprimer le passage concerné.
      Amitié
      Gérard

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.