sur les pas du Père d’Alzon du 7 au 11 juin 2019

Sur les « Pas du Père d’Alzon »

Avec 8 religieux dont 6 jeunes frères et 22 laïcs, durant le temps de Pentecôte, nous sommes allés en pèlerinage sur les pas du Père Emmanuel d’Alzon.

Vendredi…

En route vers ND de Grâce, sanctuaire où le père d’Alzon confia à Marie la fondation de sa jeune congrégation en 1849.

Merci à notre chauffeur le père Lucas qui tout en échangeant fraternellement nous conduit avec douceur vers Rochefort du Gard.

Jérome Bordenet, maître des lieux, nous accueille chaleureusement dans le cadre magnifique de ce sanctuaire, lieu d’hébergement pendant notre pèlerinage. Jérome sera également notre guide pour la visite de l’abbaye et de la chapelle des ex-voto.

Une veillée conduite par Bernard Franot nous plonge dans le XIXème siècle et ses bouleversements.

Avec beaucoup de compétence et de pédagogie Bernard nous permettra d’aller à la rencontre de Charles X, Louis-Philippe, Napoléon, Grégoire VI, Pie  IX , Lacordaire, Lamenais, Montalembert, Victor Hugo, Lamartine et bien d’autres encore…

A vous de fermer les yeux et d’imaginer au cœur de la révolution de 1830 à Paris, le jeune Emmanuel rêver de son avenir: officier ? Prêtre ? Chevalier du Christ !

Samedi…

C’est dans l’église paroissiale St Pierre du Vigan que le Père Salandres (cousin éloigné du frère de M. d’Alzon) nous partage son enthousiasme et donne vie au petit Emmanuel : «  le 2 septembre 1810, pour son baptême dans cette église, les cloches  vont carillonner au Vigan ».

La visite de la maison natale d’Emmanuel, avec les armoiries des Daudé d’Alzon  « Servir son Dieu et son Roi » nous laisse percevoir la glorieuse histoire de sa noble famille.

C’est également dans cette montagne des Cévennes que vont naître en 1865 les sœurs Oblates. Le père Marie-Bernard nous présente avec beaucoup d’humour « ces rudes filles qui disent oui à Dieu » en acceptant de se former avec Marie Correnson dans la maison de Rochebelle, mais attention sans « confiture spirituelle » !

Ecoutez Marie-Bernard vous parler des Oblates, ouvrez vos cœurs… et « vous irez droit vers Dieu avec ces filles collaboratrices des fils du Père d’Alzon ».

Dimanche de Pentecôte…

Au cours des guerres de religion St Gervasy fut souvent attaqué par les protestants qui s’en rendirent maîtres. Les catholiques le reprirent peu de temps après et, tour à tour il passa aux mains des uns et des autres.

A l’église St Gervais proche du lieu de naissance du père François Picard (élève puis successeur du père d’Alzon) le père Marie-Bernard « sans vagabondage dévotionnel »abordera la spiritualité assomptionniste :

  • l’esprit de l’Assomption: « Moine, apôtre », contemplation et action sont en profonde synergie au cœur du charisme des Augustins de l’Assomption.
  • et la prière à l’Assomption : « Priez c’est croire, espérez, aimez » JPPM

                                 « Etre tout simplement catholique »

Un pèlerinage au plus près d’Emmanuel d’Alzon sans oublier de se connecter à une époque…La visite du musée du désert, avec un guide qui nous aide à comprendre l’histoire du protestantisme cévenol, complète cette journée où sans aucun doute l’Esprit-Saint habitait nos cœurs.

Lundi…

Emmanuel avait 6 ans quand sa famille quitte le Vigan pour aller habiter au château de Lavagnac….joie…émotion… tristesse partagées par tous en ce lieu.

Les chauves-souris ont remplacé les hiboux qui avaient tant effrayé M. Bonnet !

Lavagnac sera pour le père d’Alzon un lieu de ressourcement tout au long de sa vie.

Bernard Bouis nous parle de Lavagnac comme s’il avait rencontré dans la grande allée des marronniers Emmanuel, espiègle et chahuteur.

Bernard porte Lavagnac dans sa chair…tout comme sa mère l’avait porté et mis au monde dans ce paradis de l’enfance d’Emmanuel.

Le père Lucas avec sa force tranquille et sa bienveillance fraternelle terminera cette journée en nous faisant découvrir l’œuvre créatrice et fondatrice du père d’Alzon.

Ecoutez Lucas vous parler d’Emmanuel et vous comprendrez comment l’abbé d’Alzon deviendra le père d’Alzon. Et…regardez Lucas, n’a-t-il point une petite ressemblance avec le lion des Cévennes !

Retour sur le père d’Alzon :

Ordonné prêtre le 26 décembre 1834

Noël 1846 début de la nouvelle congrégation,

Noël 1851 premiers vœux perpétuels : ils sont 4. Le lion des Cévennes ne se décourage pas; vont le rejoindre le père Picard qui lui succédera, le père Pernet fondateur des petites sœurs de l’Assomption…27 en 1856 plusieurs milliers aujourd’hui et tous vont répandre à travers le monde entier : « Adveniat Regnum tuum »

Mardi…

De l’émotion encore en découvrant le musée d’Alzon à Nîmes. Frère Jean-Marie Brochec nous accompagne et commente notre visite.

L’eucharistie célébrée à la chapelle des tombeaux du père d’Alzon et de Marie Correnson va nous permettre de dire au revoir au fondateur des Augustins de l’Assomption et redonne souffle à notre mission de baptisés.

Avant le départ une petite halte à Ste Perpétue où furent célébrer les obsèques du père d’Alzon.

Il pleut sur Nîmes et dans nos cœurs car nous devons nous séparer. Des amitiés sont nées et un esprit de famille a été partagé.

Joies, Laudes, Eucharisties, Repas partagés, Rencontres en Christ ressuscité tel fut notre pain quotidien sous la conduite de l’Esprit-Saint. Transmission et convivialité étaient au rendez-vous, pas de doute nous étions bien avec les Assomptionnistes!

Un grand merci à Bernard, Lucas, Marie-Bernard nos guides spirituels et à Geneviève et Martine qui ont organisé notre séjour.

«…Heureux d’avoir accompli un pèlerinage qui nous a laissé dans l’âme d’impérissables souvenirs. »

( Le P. d’Alzon Au jour le jour P. Jean-Paul Perrier-Muzet,A.A, page 422)

Henri et Bernadette GIRAUD

Une pensée sur “sur les pas du Père d’Alzon du 7 au 11 juin 2019

  • 17 juillet 2019 à 19 h 50 min
    Permalink

    merci Henri et Bernadette pour nous “faire saliver” cela nous rappelle de bien beaux souvenirs en 2016…où nous avons eu également cette joie de partager et découvrir l’histoire locale et la vie du Père d’Alzon… merci pour ces petites pointes d’humour ajoutées au gré des jours !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.